« Des œufs mollets en récompense ! »

Publié le par Simon_Daval

Voilà, j’y étais et je l’ai fait. Mon premier Lion en amateur, bouclé en 1h47’39’’. Une première participation à 21 ans pour une édition qui a fêté, elle, ses 25 ans ! En un quart de siècle, la Cité du Lion comme celle des Princes a reçu de bien belles leçons de courage. Démonstration.

Nous sommes plus de 2000 au départ. Encore un petit pipi et c’est parti ! Un coup de feu plus tard et il faut déjà se la jouer stratégique pour se frayer un chemin dans ce parterre de guiboles ! Les kilomètres défilent, les spectateurs aussi et le début de course est agréable. On crie déjà mon nom, je me marre à en regarder quelques-uns se soulager la vessie et puis je m’’amuse à compter les crachats écrasés sur le sol. « Il y’a déjà eu du monde de passé ici ! » Plus loin, coup d’œil sur le chantier de la LGV : Ligne à Grande Vitesse. C’est décidé, j’accélère ! Et tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu’au 13ème km où les premières douleurs se font sentir. Les jambes crient déjà au scandale et pourtant il reste des bornes ! « T’as plutôt intérêt à pas te décourager mon gars, si tu veux pas trop choper la honte quand on te lira lundi matin ». Alors on doute, oui, on préférait être à la place de mamie confortablement installée sur son transat, mais on s’accroche et on capte chaque applaudissement, chaque signe, chaque regard, chaque encouragement, lancés par centaine le long du parcours. Muse, Daft Punk dans les oreilles puis Cali, « 1000 cœurs debout » et premiers frissons : « Nous sommes des milliers, un fleuve extraordinaire, notre force est sublime, elle emportera tout ». Ces « 1000 cœurs debout » m’encouragent. Je ne les connais pas, mais ils sont là pour moi, pour nous tous ! J’aimerais sur  la course, les remercier, mais mon souffle s’y oppose ! Encore 5 kms et les premières auto-insultes : « Mais quel con, quelle idée  de t’épuiser au soleil pendant 21 kilomètres. T’es maso, non ? ». Il n’y a qu’une chose qui compte : arriver et vite ! Alors je m’accroche et je fonce. Une banderole « Allez Simon », la foulée bien agréable d’une coureuse féminine, les mains des enfants, des proches qui m’encouragent et voilà, entre autres, ce qui me donne encore des ailes – bien déplumées quand même ! Dernier sprint final et voilà l’arrivée, le corps en compote et dans un état second. Ca y est, c’est fini ? Non ! Le semi-marathon ne s’arrête pas là, il faut patienter et souffrir pour approcher les ravitaillements. Mais quelques minutes plus tard, je loue Rivella  comme jamais je ne l’ai fait… Quelques marches à grimper – un calvaire - et me voilà au vestiaire et vite direction la salle de massage. : « Avec les œufs que vous avez là, vous avez fait le semi-non ? ». Des œufs mollets en récompense et une grande fierté surtout, celle d’avoir inscrit mon nom au classement du 25ème Lion. Mes jambes s’en souviendront, mais je reviendrai l’année prochaine. Eh oui, car comme tous les sportifs, je suis maso, j’ai souffert mais …  j’aime ça !

Simon Daval - (Photo Lionel Vadam)

Publié dans Sport

Commenter cet article

Ta louloute 05/10/2008 21:05

Félicitation, je suis fier de toi comme tu ne peux l'imaginer, on se demande pas de qui est la banderole ^^ hihi en espérant bientôt voir de nouveau mon champion se dépasser encore une fois de plus.

mom 05/10/2008 20:51

bon tps....bravo!! je participe à un semi marathon ds ma région (les Deux-Sèvres) à Niort en amateur également ....j'espère le faire en moins de 2 heures ....en tout cas je m'y prépare bonne soirée

Paris-emoi 05/10/2008 12:28

j'aime beaucoup l'angle de prise. On sent qu'il va y avoir du sport !! :-)Bravo.

Lili 03/10/2008 09:53

BRAVO !!! champion. Pour une première, tu as fait un bel exploit.Je vais le dire à ton pote. On ne te voit plus !! sniff !! sniff !! Tu ne peux pas courir partout mdr !! bises

Betty* 03/10/2008 09:50

ENORME!!!! Bravo!!J'ai recouru 1,5km ces derniers tps et rien que ça a suffi pr... LolJ'avais pas couru depuis 6ans je crois.Ca donne envie de participer au prochain, ms... enfin... contente de te lire à nouveau!